L’UMR-S 1075 INSERM/Unicaen COMETE « Mobilités : Attention, Orientation, Chronobiologie » a été créée le 1er janvier 2012. Cette création est un regroupement stratégique, en 2008, de deux composantes avec leur expérience propre en médecine et en STAPS, qui est devenu en 2009 une unité ERI27 avec le soutien de la Région Basse-Normandie et de l’INSERM puis UMR au début du plan quinquennal actuel.

Cette unité comporte un chercheur INSERM en Neurosciences, des enseignants-chercheurs en STAPS, et des enseignants chercheurs en Médecine et praticiens hospitaliers de diverses spécialités (explorations fonctionnelles neurologiques, gériatrie et rhumatologie) « souhaitant combiner leurs compétences respectives pour aborder le thème des mobilités en structurant communément leurs objectifs de recherche par des méthodologies complémentaires et des perspectives cliniques immédiates, en particulier pour le domaine de la déambulation et la conduite automobile.
Actuellement, nous nous intéressons plus spécifiquement à certains mécanismes cognitifs, à leurs fluctuations temporelles ainsi qu’à certaines perturbations et processus d’adaptation ou de réhabilitation. Nos recherches visent également à développer des techniques et des outils spécifiquement adaptés à notre projet scientifique, notamment en simulation de conduite, en vestibulométrie (mesure de la fonction sensorielle vestibulaire), en analyse de la marche et en chronobiologie.

En 2011, une start-up devenue Société, la société Bodycap, a vu le jour sur la base des travaux sur la rythmicité biologique menés au sein de l’unité. Elle a pour objectif le développement de capteurs « connectés » pour la recherche et la santé. Cette société est dirigée par un enseignant-chercheur (S Moussay) et un docteur en STAPS (PA Chapon) formé par lui au sein de l’unité. Cette entreprise emploie aujourd’hui 19 salariés.

En quelques années, l’unité a construit un plateau technique spécialisé dans les mobilités très performant qui lui permet d’être attractive et au cœur de nombreuses collaborations aussi bien locales, que nationales ou internationales, académiques qu’industrielles.
Ce plateau technique sera prochainement mis à disposition au sein d’un Pôle de Recherche et d’Innovation pour la Santé (PRIS) créé par notre unité. Par ailleurs, l’UMR-S 1075 est partie prenante de l’Institut Fédératif de Recherche (IFR) ICORE et du Centre Interdisciplinaire de Réalité Virtuelle (CIREVE) de l’Université de Caen. Elle est aussi active dans les Groupements de Recherche (GDR) « Sommeil » (signature en cours) et « Physiopathologie Vestibulaire » (GDR 3698).

L’unité dispose depuis juin 2015 de locaux récemment construits dans le Pôle des Formations et de Recherche en Santé de l’Université de Caen. Cette installation a permis de rassembler en un lieu unique l’ensemble des bureaux et des salles dédiées à l’expérimentation chez l’Homme, qui auparavant - du fait de l’origine de ses membres (médecine, Staps) - étaient dispersés. Ce rassemblement permet aussi de mettre à disposition du Pôle de Recherche en Innovation et Santé (PRIS) hébergé dans le même bâtiment l’ensemble de notre plateau technique pour des recherches appliquées en partenariat avec des industriels.

L’unité a pour objectif la compréhension des mécanismes de contrôle et de régulation de la mobilité chez l'homme, ainsi que le développement de technologies et de méthodologies au service de la santé humaine. Bien que nous nous intéressions surtout à la marche et à la conduite automobile, par mobilité nous entendons également les activités physiques, les activités physiques adaptées (APA) et l’immobilité. Les mécanismes de contrôle et de régulations que nous étudions sont ceux à l’origine de la plupart des accidents de la mobilité : facteurs cognitifs, chronobiologiques et sensoriels.

Dans notre société contemporaine, la mobilité est à la fois un risque, une nécessité et un facteur déterminant de qualité de vie. Les accidents liés à la mobilité sont très fréquents et de causes variées. Ainsi, s’ils sont les plus fréquents chez l’adulte jeune et chez la personne âgée, ils sont néanmoins de natures différentes dans les deux populations : accidents sportifs ou de la circulation chez l’adulte jeune, chutes chez la personne âgée. Ces différents accidents constituent un important problème de santé publique car leurs conséquences sont souvent graves. Elles sont à la fois physiques (fractures, infirmité...) et psychologiques ; elles entraînent donc des soins médicaux coûteux et sont une menace importante pour l’autonomie des personnes. Malgré la diversité des circonstances de survenue de ces accidents liés à la mobilité, la part résultant de facteurs humains est prépondérante. Un des buts scientifiques de nos recherches est de réduire significativement le nombre de ces accidents en apportant une meilleure compréhension des circonstances amenant à la dégradation des mécanismes de contrôles de la mobilité en proposant de nouvelles approches préventives ou thérapeutiques.

La figure ci-dessous présente les mobilités étudiées par l’unité, principalement la locomotion, la conduite de véhicule et la pratique d’activité physique ainsi que ses objectifs :

  1. Identification et compréhension des mécanismes de contrôle et de régulation encore mal connus qui sous-tendent ces mobilités (intégration sensorielle, notamment vestibulaire, mécanismes de l’équilibre, organisation temporelle, fonctionnement cognitif) et des facteurs qui peuvent les altérer, à l'aide d'approches spécifiques développées dans l'unité. Parmi ces facteurs nous évaluerons plus particulièrement l’influence de facteurs intrinsèques liés au vieillissement – normal ou pathologique – et aux désynchronisations de la rythmicité biologique. L’influence de facteurs externes, comme la prise de psychotropes, sera également au cœur de plusieurs projets.
  2. Dépistage et diagnostic précoce de ces troubles de la mobilité avec des méthodes et techniques issues de nos recherches.
  3. Prévention et traitement de ces troubles par des interventions non-pharmacologiques ou pharmacologiques, mises au point ou évaluées dans l’unité.
Schema Mobilités étudiées et raisonnements appliqués pour les comprendre
Mobilités étudiées et raisonnements appliqués pour les comprendre